Salon de Düsseldorf, Grand Pavois de La Rochelle, Festival international de la Plaisance de Cannes, Salon nautique de Paris… Malgré une météo économique difficile, les Salons nautiques montrent la capacité de réaction et d'innovation des chantiers et des équipementiers. Analyse et tour d'horizon des nouveautés.

Actualité à la Hune

Salon du METS 2012

De l’équipement comme s’il en pleuvait !

Alors que le Nautic de Paris bat son plein, revenons quelques semaines en arrière, au METS, «le» rendez-vous mondial de l'équipement, un salon réservé aux professionnels que nous vous présentons aujourd'hui.
  • Publié le : 13/12/2012 - 14:30

RDV au RAILe METS, rendez-vous incontournable de lé'quipement mondial, s'installe tous les ans dans les halls du RAI à Amsterdam.Photo @ François-Xavier Ricardou

Si le salon mondial de l'équipement existe bien, il s'agit du METS (Marine Equipment Trade Show), une incroyable caverne d'Ali Baba, où chaque année nous recherchons les nouveautés qui vous seront proposées demain… Car le rendez-vous d’Amsterdam n’est ouvert qu’aux professionnels.

Petit salon à son origine, le METS a fêté cette année ses 25 ans et est devenu la référence : pour l'édition 2012, 1 318 exposants ont fait le déplacement ! En clair, toute la profession est là.
Dix halls, pour une surface totale de 52 000 m2, accueillent ce "petit monde" ! Pour ceux qui veulent se faire une idée plus précise, le Hall 2.2 dévolu à l’équipement au Nautic de Paris regroupe 157 exposants sur 6 250 m2… Ça laisse rêveur !

Le gigantisme du METSLe METS, ce ne sont pas moins que 10 halls comme celui-ci : des dizaines d'allées, 1 318 stands qui exposent leurs nouveautés équipement et une ambiance studieuse de travail partout.Photo @ François-Xavier Ricardou Les pavillons sont internationaux et ça discute dans toutes les langues, même si l'anglais reste universellement pratiqué. Européens, Américains, Australiens sont tous là…
On remarque cette année une forte poussée des Asiatiques (Chine, Corée, Taïwan) qui proposent des produits de plus en plus qualitatifs. Les Français sont là aussi, avec 105 stands.

Les exposants sont avant tout là pour présenter leurs produits – et plus particulièrement leurs nouveautés – à leurs distributeurs et pour en chercher de nouveaux. Donc pas de froufrous, ni de fioriture. Les stands se limitent à une table de rendez-vous surplombée de quelques pièces présentées sur des étagères basiques. Ça n'a pas de gueule, mais c'est efficace !

Durant les trois jours – un format court mais très intense – que dure le METS, 19 617 visiteurs en ont franchi ses portes cette année. Dans les allées, on rencontre des revendeurs à la recherche de nouvelles cartes, mais aussi des chantiers producteurs de bateau qui viennent ici découvrir les équipements à installer sur leur production. Bref, tous les chantiers envoient leurs acheteurs, toutes les centrales d'achat recherchent les produits. Ça discute marges, quantités… un véritable espace pro !

Tendance asiatiqueLes stands asiatiques sont plus nombreux chaque année.Photo @ François-Xavier Ricardou

Alors que les produits que l'on y découvre sont parfois déroutants : WC électriques en carbone (pour rester léger ?), radômes aussi grands qu'une table de jardin, accastillage en inox présenté dans des écrins à bijoux, pare-battage qui n'entreraient pas dans mon salon, arbres d'hélice gros comme une cuisse… Mais pour le journaliste spécialisé en équipement que je suis, le METS est une vraie aubaine ! J’y déniche les produits avant même qu'il n'arrive sur les étagères des ships ou que vous puissiez les toucher au Salon Nautic de Paris…

Retrouvez donc la présentation des nouveautés du METS dans le numéro 503 de Voiles et Voiliers (daté de janvier 2013), disponible dès ce vendredi, au Salon nautique de Paris.

………..
Plus d'infos sur le METS, ici.

Les tags de cet article