Salon de Düsseldorf, Grand Pavois de La Rochelle, Festival international de la Plaisance de Cannes, Salon nautique de Paris… Malgré une météo économique difficile, les Salons nautiques montrent la capacité de réaction et d'innovation des chantiers et des équipementiers. Analyse et tour d'horizon des nouveautés.

Actualité à la Hune

44e Boot 2013

A bord des autres nouveautés du Salon de Düsseldorf

En complément de la sélection de notre n°505, en kiosque actuellement, voici les autres nouveautés du Boot 2013 de Düsseldorf, fin janvier. Un Salon dont la fréquentation a peu baissé malgré la crise.
  • Publié le : 21/02/2013 - 00:02

Boot 2013 : à bord de l"Hallberg-Rassy 55A bord de l'Hallberg-Rassy 55, nouveauté signée Frers présentée au Boot 2013, le Salon nautique de Düsseldorf.Photo @ Hallberg-RassyVV 505, mars 2013 : la couvertureEn complément de la sélection de notre numéro 505, en kiosque actuellement, voici les autres nouveautés que l’on pouvait découvrir au Boot de Düsseldorf fin janvier. Un Salon dont la fréquentation a peu baissé malgré la crise qui sévit principalement en Europe aujourd’hui.










Premier 45 : OriginalAvec sa couleur chocolat et son drôle de rouf qui cache une enfilade de hublots fins comme des meurtrières, le Premier 45 était le bateau le plus surprenant du Boot. Pas facile d’ailleurs de définir clairement le programme de cette unité extrême et déroutante…Photo @ Pierre-Marie Bourguinat
Premier 45
First Class travel

Premier 45 : Goût pour le designLa bonne intégration du puits de la quille sabre permet de conserver un grand carré sur bâbord en vis à vis de la cuisine. Le choix des matériaux, de la finition et des équipements fait du Premier 45 un véritable exercice de style. Ça jette !Photo @ Pierre-Marie Bourguinat Un véritable exercice de style ce Premier 45. Coque couleur chocolat, rouf aux hublots furtifs couvrant les deux-tiers du pont, design intérieur sophistiqué, ce plan Botin-Carkeek ne passait pas inaperçu dans les allées du Boot.

Il est construit en carbone à Dubaï par Premier Composite Technologie, chantier qui réalise également le Farr 400 et le GC 32 dans sa division marine. Une activité mineure pour ce poids lourd du composite (plus de 1000 salariés) dont l’activité essentielle est la réalisation de très grandes pièces pour l’habitat, dont des coupoles de mosquées en sandwich. Pas d’arabesques pour autant à l’intérieur du Premier 45 : grandes surfaces laquées mat, sellerie cuir surpiquée orange, façades de meubles rainées, plancher strié de LEDs violettes.

A la fois stricte et enlevée, cette déco sert des volumes bien distribués en trois cabines autour du puits de quille sabre qui monte jusqu’au rouf, faisant passer le tirant d’eau de la quille à bulbe de 2,9 m à 1,9 m. Seul vrai reproche : l’étroitesse des hublots limite franchement la vision sur l’extérieur, même si la lumière ne manque pas, grâce aux grands panneaux intégrés à plat sur le rouf.

Conçu pour la croisière très rapide en équipage réduit, le Premier 45 pèse moins de 10 tonnes en charge et contient 40 % de lest en conditions lège. Autant dire que les performances devraient être au rendez-vous. Objet de luxe, il atteint un niveau d’intégration et de finition réservé habituellement à des yachts. Et son budget de 600000 euros (HT !) confirme qu’il ne s’agit pas là du jouet de monsieur tout-lemonde…

Longueur coque : 13,72 m. Bau maxi : 4,15 m. Voilure : 121 m2. Déplacement :  8,034 t. Lest : 3,34 t. Tirant d’eau : 1,80-2,70 m. Prix : 717 000 euros. Architectes : Botin-Carkeek. Chantier : PCT, www.pct.ae

 

Comet 31 : Question de proportionsDans sa version présentée à Dusseldorf, le carré du Comet 31 montre des dimensions pas si ridicules et une finition agréable. Mais c’est la cabine avant qui pêche. La version lit breton donnera tout son sens à ce bateau de croisière rapide.Photo @ Pierre-Marie Bourguinat
Comet 31
Week-end à l’italienne

Le chantier italien Comar est une énigme. A l’heure où la rationalisation de la production est la règle partout, ce chantier italien propose une gamme allant de 6 à … 30 mètres ! Mis à part les 21 et 26 pieds sous-traités en Pologne, tous les autres Comet, y compris ce nouveau 31, sont vraiment faits maison, avec beaucoup de savoirs-faire intégrés dans l’atelier de Forli, comme la ferronnerie par exemple.

Le Comet 31 est un Lupoli, typique avec des entrées d’eau très fines, une flottaison étroite et des flancs évasés pour maximiser la largeur au pont et le volume intérieur. S’il est difficile de présager des qualités marines de ce week-ender construit en sandwich mais avec seulement 20% de lest (fonte/plomb néanmoins), on est d’emblée séduit par certains détails comme le coffre à bib de plain-pied avec le fond de cockpit, l’accastillage de qualité et le plan de voilure très simple avec solent reculé et voiles de portant sur delphinière. Certains détails choquent aussi comme l’antidérapant vieillot et l’absence totale de cales pieds sur la liaison pont-coque…

Dedans, le 31 a tout d’un grand avec en particulier un  carré agréable et une salle de bains entièrement contremoulée particulièrement spacieuse. C’est à l’avant que le bat blesse. Les sections étroites et le cloisonnement rendent la cabine plus que riquiqui et c’est la version lit breton qui sera préférable sur cette unité proposée uniquement en quillard mais avec deux version de lest.

Longueur coque :  9,74 m. Bau maxi : 3,48 m. Voilure : 57 m2. Déplacement : 3,9 t. Lest : 1,09 t. Tirant d’eau : 1,90 m ou 1,60 m. Prix : 74 350 euros. Archi. : S. Lupoli. Chantier :  Comar (+39) 6.65.22.012, www.comaryachts.it

 

Seascape 27 : AchevésMême dans leur version définitive, les emménagements du Seascape 27 ne trompent pas. On est bien dans l’univers du «raid» où les affaires restent en sac et sont matossables si besoin. Après une bonne tranche de navigation, il y a de quoi organiser un bivouac pour quatre avec tablette, réchaud sur cardan… et toilettes.Photo @ Pierre-Marie Bourguinat
Seascape 27
Aménagements définitifs

Seascape 27 : ToilettesInstallé entre la cloison de mât et celle du poste avant, le WC est bien isolé du reste des emménagements par un système de portes aimantées très bien pensées et qui apportent une véritable intimité. Le capot ouvrant apporte la ventilation nécessaire et la hauteur sous barrots.Photo @ Pierre-Marie Bourguinat Depuis sa première apparition au dernier Grand Pavois, le Seascape 27 a bien changé. Toujours candidat aux virées hauturières malgré son gabarit routier, c’est désormais un bateau abouti qui est proposé : à l’extérieur, on apprécie notamment le coffre moteur  séparé en deux pour éviter d’avoir à tourner la barre à l’ouverture.

A l’intérieur, l’isolement de la partie centrale occupée par les WC est particulièrement réussie. Les portes aimantées façon support d’ iPad s’articulent soit pour isoler cet espace du carré, soit pour cacher les WC et conserver la perspective sur toute la longueur du bateau. On reste plus circonspect sur les équipets en toile sous le pont qui ne sont pas faciles à refermer ou sur la table repas et un peu symbolique compte tenu du programme.

Longueur coque : 7,99 m. Bau maxi : 2,54 m. Voilure : 48 m2. Déplacement : 1,25 t. Lest : 0,6 t. Tirant d’eau : 0,85-1,95 m.  Prix : 56 500 euros. Archi. : Samuel Manuard. Chantier : Issa.  Importateur : François Coutant, 02.98.54.82.65, www.seascape.fr

 

Hallberg Rassy 55 : ClassiqueImmenses cabines, cuisine en coursive, vaste carré avec fauteuils pullman en vis-à-vis, sellerie capitonnée, bois vernis à profusion, moquette de protection au sol… On est bien dans un Hallberg Rassy !Photo @ Pierre-Marie Bourguinat
Hallberg-Rassy 55
Un grand classique

Rien de nouveau sous le soleil suédois ? Si, ce 55 pieds signé Frers qui remplace l’ancien 54 en restant dans l’exacte lignée du chantier. Du classique, du solide, du sérieux…

Si la visite de cette luxueuse unité de grande croisière à cockpit central et gréement de cotre ne surprend pas, l’évocation de la qualité que cultive la marque (au prix fort) en impose toujours : Robuste construction sandwich avec liston intégré et première couche vinylester, évacuation de l’eau des pavois par des tubes débouchant à la flottaison (pas de trainées de coque), winches de génois 65 surdimensionnés, coffre à gaz 2 x 6 kilos, véritable bibliothèque pour documents A 4 à la table à cartes, énormes volumes de rangement, moteur 180 ch et salle des machines dans laquelle on peut se déplacer, 900 litres de gaz-oil, double alternateur (dont un 140 A) et batteries AGM…

Visiblement, ce soin à tous les étages a des adeptes puisque suite au salon, l’importateur annonçait qu’une seule commande pouvait encore être honorée par le chantier en 2013…

Longueur coque : 16,68 m. Bau maxi : 4,69 m. Voilure : 175 m2. Déplacement : 26 t. Lest : 9,75 t. Tirant d’eau : 2,30 m. Prix : 1 192 000,00 € TTC départ chantier en Suède. Archi. : German Frers. Chantier : Hallberg Rassy.  Importateur : LJB Marine, 05.46.52.19.52, www.ljb-marine.com

En complément

  1. 21/02/2013 - 00:01 Boot 2013 Les nouveautés du Salon de Düsseldorf
  2. 14/03/2012 - 22:39 Dragonfly : success story nordique
  3. Farr 25 : le monotype turc qui casse les prix 20/02/2012 - 17:43 43e Boot Düsseldorf Farr 25 : la course à petit prix En flânant dans les allées du Boot de Düsseldorf, nous sommes tombés sur le Farr 25 : un joli monotype de 7,60 mètres dessiné par Farr Design et construit en Turquie par le chantier OD Yachting. Construction, finition, innovation et surtout un prix canon de 45 000 euros (prix salon à Düseldorf) font de ce petit racer un bateau attractif. Mais l'absence d'importateur en France obligera les amateurs à se déplacer à Istanbul pour le visiter et l'essayer...
  4. Farr 400 : bête de course et monotype 15/02/2012 - 20:25 43e Boot Düsseldorf Le Farr 400 présenté à Dusseldorf Lancé en avril 2011, le Farr 400 est un monotype tout carbone de 11,80 mètres inspiré des TP52 de l'Audi MedCup. Depuis, 13 exemplaires de cette luge de luxe, dessinée par le cabinet Farr et construite à Dubaï par Premier Composite Technologies, ont été vendus. Certainement le bateau le plus excitant du Boot de Düsseldorf 2012, le Farr 400 est présenté en détail par Pierre-Marie Bourguinat, avec des images de régate tournées lors de la Quantum Key West 2012, en janvier en Floride.
  5. paris-düsseldorf   le match  13/02/2012 - 16:57 43e Boot de Düsseldorf 2012 Paris vs Düsseldorf : le match ! Près de deux mois après le Nautic, à 500 kilomètres de Paris et une petite heure d’avion, a lieu le Boot, salon de Düsseldorf. Difficile d’échapper à une tentative de comparaison entre ces deux rendez-vous clefs de la saison, sans doute les deux plus grands salons nautiques du monde !
  6. d uuml;sseldorf, un salon grand format  21/02/2011 - 05:58 Salon nautique - Vidéo Le Boot de Düsseldorf, rendez-vous de toute la voile Le Boot, organisé fin janvier dans l'immense Messe - le parc des expositions de Düsseldorf -, revendique le titre de premier salon nautique du monde. Si, sur un plan comptable, Paris et Annapolis peuvent contester sa suprématie, le Boot allemand est incontestablement le plus varié des Salons. Un must qui n'oublie aucune facette de la pratique de la voile. La preuve avec cette 42e édition, en texte - et en vidéos !